Les Basiliques de Rome

Il y a quatre Basiliques à Rome. Elles sont également nommées les Basiliques Papales, et constituent des symboles et des sanctuaires du Christianisme dans le monde : la Basilique Saint Pierre à l’intérieur du Vatican, la Basilique Saint-Jean-de-Latran, la Basilique Saint-Paul-hors-les-murs et la Basilique Sainte-Marie-Majeure.

À l’instar de Saint Pierre, toutes les basiliques de Rome sont pourvue d’un Autel Papal, où seul le Pape peut célébrer l’Eucharistie (la commémoration des passions et de la résurrection du Christ selon l’Église catholique) au cours de la Sainte Messe. Toutes les Basiliques ont également une Porte Sainte qui doit être franchie au cours d’une Année Sainte pour que soit accordée (selon la tradition) une indulgence plénière des péchés commis.  

Ces deux traditions (l’Autel Papal et la Porte Sainte) dévoilent la richesse artistique et spirituelle des basiliques de Rome. 

La Basilique Saint-Jean-de-Latran : C’est la plus grande basilique chrétienne après Saint Pierre. Elle fut construite en 313 sur ordre de l’empereur Constantin. Elle a dû faire face à de nombreux incendies et autres causes de destruction. Ce pour quoi, la façade que nous pouvons contempler aujourd’hui date de 1734, tandis que l’intérieur a été rénové par Borromini, ce grand architecte baroque. 

La Basilique Saint-Paul-hors-les-murs : Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1980, la basilique abrite le corps de l’Apôtre Paul. Sa construction commença en 64 après J.C. et elle fut consacrée en 324. En 1823, elle fut victime d’un terrible incendie, qui épargna néanmoins ses splendides mosaïques. 

La Basilique Sainte-Marie-Majeure : C’est la seule des quatre basiliques qui a conservé son agencement Paléochrétien. Elle est réellement ancienne, mais a été embellie par de nombreuses œuvres d’art au fil des siècles, et en particulier, par de merveilleuses mosaïques. 

 

 

<< Arrière