Rome Souterraine

Rome Souterraine est l’une des visites à programmer lors d’un séjour à Rome, à la découverte des secrets de la ville, en parcourant un itinéraire charmant à travers la splendeur de l’empire et les événements historiques et religieux dont l’écho arrive jusqu’à nous. Voici trois lieux de Rome Souterraine à ne pas manquer.  

Les souterrains des Thermes de Caracalla. Si vous imaginez des galeries étroites, vous vous trompez : ces souterrains constituent une petite ville, avec des larges tunnels larges de 6 mètres de haut que les esclaves et les wagons parcouraient pour transporter le bois pour le chauffage des édifices et de l’eau. Un spectacle magnifique, comme le mitreo, le lieu de culte du dieu Mitra, découvert en 1912 et le plus grand de Rome. La fossa sanguinis, destinée à recueillir le sang des taureaux sacrifiés, est encore bien visible, avec le fresque représentant Mitra.      

Le Putridarium de Sant’Andrea delle Fratte. L’église est célèbre pour le clocher et la coupole réalisés par Borromini, le grand architecte romain. Tout le monde ne sait peut-être pas que sous l’autel de la basilique se trouve l’incroyable putridarium qui remonte au Moyen-âge, le seul exemple encore existant à Rome ; il s’agit de la salle où les cadavres des moines étaient assis sur des sièges de pierre pour la décomposition.     

Le bunker de Palazzo degli Uffici EUR. Réalisé entre 1937 et 1939, le refuge se trouve sous l’édifice, le premier parmi ceux conçus pour l’Exposition Universelle de Rome. Le bunker devait accueillir, à 32 mètres sous le niveau de la mer, dans des salles mesurant 475 m2, les employés des bureaux en cas d’attaques aériennes ou au gaz pendant la Seconde Guerre Mondiale . Les panneaux indiquent les places réservées au employées et les rappels à la calme et au silence. Les valves de ventilation anti gaz sont encore bien visibles.       

<< Arrière